Infos Instruments

L'Harmonium Indien

L'Harmonium Indien

On pourrait dire qu l'harmonium possède deux vies, à la fois sur les plans historique et géographique.

 

Une première vie l'a vu remplacer le serpent du 18ème siècle ainsi que l'ophicléide dans les églises, pour soutenir les prières chantées. Le précurseur de l'harmonium est l'orgue-expressif, inventé au début du 19ème siècle par G. J. Grenié, pour lequel il s'inspire probablment de très anciens instruments à anche libres de l'Asie, tels que l'orgue à bouche ou la guimbarde. Le brevet de l'harmonium fut ensuite déposé par le français Alexandre-François Debain (1809-1877) en 1842.

 

L'harmonium classique se présente sous forme d'un instrument de grande taille à clavier, qui se joue assis, et dont la soufflerie est actionnée par deux pédales. Son principe musical, identique à celui de l'accordéon ou de l'harmonica, repose sur l'utilisation d'anches libres en laiton et d'un soufflet qui fournit l'air nécessaire à l'émission du son.

Apparaît ensuite le guide-chant, très répandu pendant la seconde moitié du 19ème siècle et couramment utilisé jusque dans les années 1960. Ces instruments de taille beaucoup plus réduite, facilement transportables et que l'on peut poser sur une table, sont notamment employés dans les écoles pour donner l'intonation lors des cours de chant ou de musique. La soufflerie des premiers modèles est déclenchée par un levier en bois placé sur le côté gauche de l'instrument, que l'on actionne de haut en bas. Ces instruments sont surtout connus sous l'appellation "guide-chant Kasriel", tirée du nom de la marque qui les fabriquait. Cette fabrique d'instruments créée à Paris en 1839 par Louis Maurice Kasriel s'éteignit 150 ans plus tard.

A partir de 1960, la soufflerie passa de manuel à électrique, avec un système de ventilateur ui libère ainsi la main gauche et permet de jouer à 2 mains. D'autres modèles avec une caisse en métal voient aussi le jour.

 

 

L'Harmonium Indien

Une question ?
Contactez notre équipe

04.78.42.55.04

Contactez-nous